REUNION PUBLIQUE

MERCREDI SOIR, à 19H
à la salle (des sports) ARZHEL

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-armel-35230/saint-armel-un-nouveau-quartier-va-pousser-en-centre-bourg-6421570

minoterie (screen OF)


il fallait bien que cela arrive un jour  ;-)

...il y a 3 ans, une des classes de l'école avait planché sur l'avenir de ce bâtiment:
http://blogarmel35.canalblog.com/archives/2016/02/22/33409456.html

Qu en feriez vous

suite à ce projet, un très émouvant comm/poême nous avait été envoyé:

On peut tout faire d’une minoterie
Une résidence de standing ou une auberge pour les migrants
Un centre de remise en forme ou une gendarmerie
Un poste de sécurité truffé de caméras ou un studio d’enregistrement
Une centrale nucléaire ou un moulin à vent
Un grand magasin ou une épicerie solidaire
Une officine ou une herboristerie
Un opéra ou un stand de tirs
Une manufacture d’armes ou une salle de spectacle ravagée par une attaque terroriste ornée d’une plaque avec un Y
Une fleuristerie ou une ruine avec son monument pour les commémorations parce qu’on est en guerre
Une maison d’arrêt ou une fabrique de poudre d’escampette
Ou bien encore un parking ou un parc à vélo
On peut tout faire d’une minoterie
Un carrefour des religions ou un institut sur l’intolérance
Une maison de retraite ou un foyer pour les enfants perdus
Un cirque d’hiver ou une bourse d’affaires
Une banque de placements ou un sanctuaire pour les plantes disparues
Un village vertical ou des cages à lapins
Une agence de voyage ou un funérarium
Un château-fort ou un mémorial pour les occasions manquées
Un abri anti-aérien ou une usine d’armements
Un aéroport ou un goulag
Une prison ou une maison de redressement
Un camp de transit ou de concentration
Une fabrique de barbelés ou un atelier de cerfs-volants
Ou bien encore une jungle ses tôles ses plastiques et ses dunes pour s’y cacher ou une caserne de passeurs à tabac
On peut tout faire d’une minoterie
Un planétarium ou une base de lancement pour missiles à longue portée ou pour le firmament
Un aquarium avec une baleine à bosse ou un bassin pour les ours blancs
Une confiserie ou une université du temps libéré
Une librairie ou une boutique de poésie
Un marché couvert de fleurs sauvages ou une halle aux grains de beauté
Un château gonflable ou un vaisseau fantôme
Un manoir hanté ou un écomusée avec madame monsieur en costume d’époque et un vendeur de cacahouètes
Un laboratoire secret ou une zone à défendre
Un tripot ou un casino à roulettes
Un bar à vins ou un restau branché avec un vieux pianiste nègre et puis un clown et son chien assis au bord de la scène
Une distillerie ou un hôtel de passe
Un cabaret de quatre sous ou une soupe populaire
Une guinguette ou une boutique d’accordéons
Une station de radio ou une salle de torture
Un bateau ivre ou une zone humide
Un cirque d’hiver ou une patinoire
Une école de danse ou un centre équestre avec ses écuyères et sa piste aux étoiles
Un musée poussiéreux ou un hospice pour peintres délavés et artistes remisés au grenier
Un hôpital de jour ou un hôpital de nuit ou un hôpital de jour et de nuit et du matin aussi ainsi que du soir pour les licenciés et les gens sur la paille qui viendront par milliers
Une agence de voyage ou un funérarium
Ou bien encore un palais des congrès ou un parlement communal avec sa chambre et ses bureaux privés pour les élus le logement du président le gardien au rez-de-chaussée l’hôtesse d’accueil et le portier
On peut tout faire d’une minoterie
Une maison d’accueil sans pourquoi ni comment ou une maison ouverte à tous moments pour les enfants qui veulent s’y reposer juste un instant
On peut tout faire d’une minoterie
Un abri un édifice un asile un haut-lieu un palais un chez-soi une demeure un foyer une famille un pays une terre un séjour une escale un nid un réconfort une tendresse un creux d’épaule ou bien alors un mur infranchissable avec des miradors et les crocs des chiens qui viennent mordre et déchirer
On peut tout faire d’une minoterie
Y compris la raser
Puis acheter une roulotte ou un tapis volant et s’en aller courir le monde sans jamais se retourner

Posté par Louise Le Gallo, mardi 23 février 2016